D’où vient la tradition de s’offrir des cadeaux ?

L’échange de cadeaux à Noël ne découle pas uniquement d’un acte commercial comme certains le pensent. Cela est en rapport avec la religion. À la naissance de l’Enfant Jésus le 25 décembre, trois rois mages, Gaspar, Balthazar et Melchior lui ont offert des cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe, une gomme résine aromatique fournie par le balsamier. Chacun d’eux représentait ce que le Christ deviendrait : l’or – le roi ; l’encens – un grand prêcheur ; la myrrhe – un guérisseur et un martyr.

En France, au début du 12e siècle, est née la coutume d’offrir des cadeaux. Les religieuses des couvents dans le midi de la France prirent l’habitude de livrer secrètement de petits présents dans les maisons des familles démunies, surtout là où il y avait de jeunes enfants.

C’est au 19e siècle que cette pratique va réellement prendre forme, avec la bourgeoisie. Ces derniers prennent l’habitude de réunir l’ensemble de la famille pour ce jour particulier. Pour accentuer l’aspect de fête, mais également pour prouver son attachement à l’autre, ils prennent alors l’habitude de s’offrir des cadeaux. À l’origine, seuls les enfants en recevaient, car ils représentaient l’avenir de la famille, mais cela s’est finalement ouvert à tous les membres de la famille.

Comment est né le Père Noël ?

Le Père Noël aurait pour origine Saint Nicolas. On retrouve dans sa représentation toute la symbolique de St Nicolas (barbe blanche, manteau rouge…).
Le père Noël voyage dans un traîneau tiré par des rennes, Saint Nicolas voyageait sur le dos d’un âne. Malgré la réforme protestante du XVIe siècle qui supprima la fête de St Nicolas dans des pays d’Europe, les Hollandais gardèrent leur Sinter Klaas (nom hollandais pour Saint Nicolas) et sa distribution de jouets. Les Belges héritèrent aussi de cette tradition.
Lorsqu’ils s’installèrent aux États-Unis, Sinter Klass devint Santa Claus. Santa Claus subit des transformations vestimentaires et culturelles pour se transformer en un Père Noël plus convivial.

En 1863 « Harper’s Illustrated weekly », le journal New-Yorkais, rêva Santa Claus d’un costume garni de fourrure blanche et portant un large ceinturon de cuir. Le dessinateur Thomas NAST en fut l’auteur. Pendant près de 30 ans, Thomas NAST représenta, dans ce journal, Santa Claus ventru et jovial, à la barbe blanche et accompagné de rennes.

C’est en 1885 que l’illustrateur de ce journal dessina le parcours du Santa Claus qui va du pôle Nord aux Etats-Unis : sa résidence était ainsi officiellement établie.

Un an plus tard, l’écrivain Georges P. WEBSTER précisa que la manufacture de jouets ainsi que la maison du père Noël « étaient cachées dans la glace et la neige du Pôle Nord » confirmant par cette affirmation les dessins de NAST.

Les cadeaux à la Galerie Toison d’Or

Dans chacune de nos boutiques, vous dénicherez des idées cadeaux ! Lumineuses ou originales, elles sont toutes uniques pour des personnes uniques.

Venez vous inspirer sans modération !

Et n’oubliez pas le Click & Collect !

 

https://toisondor.be/nos-magasins/

Trouvez nous,
Contactez nous

 
On est ouvert
Avenue de la Toison d’Or, 1050 Bruxelles
info@toisondor.be