D’où vient le rituel du sapin de Noël ?
Un ancien rite païen voulait qu’on honore un arbre, autour de la date du solstice d’hiver, car ce dernier symbolise la vie. On célébrait ainsi la renaissance du Soleil.Au XIe siècle, on décorait déjà des arbres qu’on garnissait de pommes rouges et on disait qu’il faisait référence à l’arbre du paradis. Ensuite, c’est en Allemagne que la coutume a véritablement pris naissance.Vers 1520, on décorait les arbres avec des confiseries, des pommes et même des petits gâteaux et on plaçait déjà, à cette époque, une étoile au sommet pour rappeler celle de Bethléem. Au XVIIe siècle, l’illumination des sapins débute. Les moyens entrepris sont plus complexes que d’y installer des guirlandes lumineuses comme aujourd’hui. On remplit des coquilles de noix d’huile dans lesquelles on dépose, à la surface, une mèche qu’on allume. Certains garnissent l’arbre de petites chandelles attachées sur les branches. Évidemment, ce n’était pas très sécuritaire…En 1738, un premier sapin de Noël est installé au Château de Versailles sous l’initiative de l’épouse de Louis XV, roi de France. Un siècle plus tard, en 1837, c’est aux Tuileries qu’on dresse un sapin grâce à la duchesse d’Orléans qui a des origines allemandes. Vers 1871, des immigrés provenant d’Alsace-Lorraine, quittant leur province allemande, viennent s’établir en France et y introduisent la coutume un peu partout au pays. Au même moment, la tradition est aussi intégrée en Grande-Bretagne, puis aux États-Unis et au Canada.

Pourquoi illuminer Noël ?

L’association entre Noël et la lumière est des plus anciennes et remonte au choix fait en 354 par le pape Libère, qui désigne officiellement le 25 décembre comme fête de la naissance du Christ, devenue Noël en français vers 1112, mot dérivé du latin natalis (dies), «le jour de la naissance».

Cette date avait été choisie pour concurrencer les fêtes du solstice d’hiver, marquant le retour de la lumière. Le retour du soleil, source de lumière et de chaleur, et donc de renaissance de la vie, a donné lieu à des célébrations depuis des temps immémoriaux chez les peuples indo-européens, avec notamment des feux de joie, à l’origine de la bûche de Noël, des lanternes ou de cierges allumés toute la nuit, dans certaines traditions chrétiennes.

L’arrivée de l’électricité fut donc la bienvenue, d’autant que la tradition de l’arbre de Noël s’est répandue en Amérique du Nord avec des immigrants.

C’est à Edward H. Johnson, associé de Thomas Edison, que l’on doit le premier arbre de Noël illuminé par des ampoules électriques. Il avait fabriqué une guirlande de 80 ampoules de diverses couleurs, dont il a orné le sapin de sa maison le 22 décembre 1882. Son arbre visible à travers sa fenêtre a attiré de nombreux passants devant sa demeure de la 5e Avenue de New York, d’autant que l’arbre était placé sur une plaque rotative et que les ampoules clignotaient. La guirlande électrique allait connaître un beau succès. En 1895, l’arbre de Noël de la Maison-Blanche se paraît d’une guirlande d’ampoules électriques.

Lien vers Maisons du Monde

https://www.maisonsdumonde.com/BE/fr/c/decorations-de-noel-n10fff957b04439c0157734598afe020a19776c1

 

Lien vers Nature et Découvertes

https://www.natureetdecouvertes.com

 

Lien vers Facebook de Capsule

https://www.facebook.com/Capsuleshop.bxl/

Trouvez nous,
Contactez nous

 
Nous sommes fermés
Avenue de la Toison d’Or, 1050 Bruxelles
info@toisondor.be