Naissance d’un lieu culte

La Galerie Toison d’Or est l’une des premières galeries commerciales de ce type créées à Bruxelles. Sa création est l’initiative de Fernand Gillion, descendant d’une lignée d’entrepreneurs, qui eut l’ambition de construire une galerie commerçante au début des années 60. La construction s’est étalée jusqu’au début des années 70. En effet, pour pouvoir construire la Galerie Toison d’Or, Fernand Gillion a acheté les parcelles une par une, maison par maison. C’est cette construction progressive qui explique la configuration particulière d’origine, avec de nombreux couloirs en pentes, en raison du dénivelé entre l’Avenue de la Toison d’Or, la rue de Stassart et la Chaussée d’Ixelles. Au début, la Galerie Toison d’Or ne comportait qu’une seule entrée qui se terminait en cul-de-sac. La mise en vente d’un hôtel de maître de la Toison d’Or s’étendant jusqu’à la rue de Stassart, et de deux maisons en face, a donné l’idée à Fernand Gillion de relier la Toison d’Or à la chaussée d’Ixelles. La Galerie était constituée d’une galerie haute et d’une galerie basse se supposant et s’enchevêtrant, et a représenté un patrimoine historique pour la Famille Gillion qui en resta propriétaire à concurrence de 50% jusqu’en 2012. Une première transformation importante fut réalisée avec l’aménagement du cinéma UGC comprenant la réalisation des salles de cinéma dans les sous-sols des Galeries. Ces salles sont parfaitement intégrées dans le bâti existant. Elles furent un réel défi technique vu leur réalisation dans une zone densément bâtie, en sous-sol avec le maintien en fonction des commerces et des bureaux aux étages supérieurs.

À vocation culturelle

L’emplacement de la galerie a toujours été lié à l’histoire des salles de cinéma qui étaient nombreuses dans l’environement immédiat : le Pathé-Empire, Pathé-Ixelles, Piron, Le Roy, Vendôme, Studio Avenue qui étaient des mono-salles distantes de quelques dizaines de mètres. Sans oublier le Théatre Molière qui a été un haut lieu de la vie mondaine. Plus spécifiquement, au moment de la construction dans les années 60, il existait déjà une salle de cinéma sur l’avenue, l’Acropole, ouverte peu après le deuxième conflit mondial. Cette salle tirait ses origines du Trocadéro, salle inaugurée en janvier 1914, déjà vouée à la fois au théâtre et au cinéma. C’est devenu l’actuel UGC Toison d’Or. L’actuel Théâtre de la Toison d’Or a lui aussi été créé dans les locaux de l’ancien cinéma Clichy qui était alors désaffecté. On trouve également un des temples de la culture Bruxelloise avec le magasin Fnac qui, avec une superficie de 4.700 m2, est la plus grande surface commerciale de la Galerie.

Construire et reconstruire

Le 19 avril 1976 les Galeries de la Toison d’Or furent ravagées par un incendie catastrophique qui entraîna la destruction de 70 magasins ! On tenta d’ouvrir l’étage en sous-sol, le 12 mars 1977, mais dès que l’étage supérieur fut restauré, le sous-sol retomba en désuétude malgré l’installation de plusieurs escaliers mécaniques. De grosses transformations furent également entreprises dans les années 2008/2009 pour arriver à la configuration actuelle avec la Fnac qui, située au centre, incarne la jonction entre l’Avenue Toison d’Or et la Chaussée d’Ixelles par un escalator qui permet de passer d’un étage à l’autre. Les travaux entrepris lors de l’hiver 2019 ont offert à la Galerie Toison d’Or un relooking moderne pour abriter la quarantaine de boutiques dans un écrin de 14.000 m2 dédiés aux plaisirs du commerce de qualité.

Trouvez nous,
Contactez nous

 
Nous sommes fermés
Avenue de la Toison d’Or, 1050 Bruxelles
info@toisondor.be