Parfums d’enfance

Qui n’a pas rêvé, en rangeant ses chaussures devant la cheminée, à ce qui y serait déposé le lendemain matin ? Qui n’a pas frémi en ouvrant une porte, à l’aube du 6 décembre, quand un grand frère criait : « Il est encore là ! » ? Qui n’a pas reculé devant le Grand Saint au moment de s’approcher du trône et de répondre, la gorge serrée, que oui, on avait été très très sage ?

Les secrets, les mystères, les fantasmes bercent les imaginations enfantines durant tous ces jours qui précèdent le 6 décembre. Et même lorsque le secret est dévoilé, la magie est intacte. Car ce qui est magique, c’est que Saint Nicolas a vraiement existé, et existe toujours !

La vraie vie de Saint Nicolas

Dans la grande histoire, la vraie, Saint Nicolas est né à la fin du IIIe siècle en Lycie (sud de l’actuelle Turquie). Il était évêque de Myre. C’était un homme réputé pour sa bonté. Lors des Croisades, on a retiré ses reliques de l’église de Myre pour les transporter à Bari, en Italie. Un chevalier lorrain aurait aussi récupéré une de ses phalanges. À cette époque, il était fréquent de recueillir des reliques de saint… et l’authenticité importait peu ! Il l’offrit à l’église de Port. Devenue lieu de pèlerinage, la ville est alors rebaptisée Saint-Nicolas-de-Port. Ce brave homme devient le saint patron de la Lorraine.

La légende dans l’histoire

Dans la légende, Saint Nicolas aurait réalisé plusieurs miracles, comme celui d’avoir ressuscité trois enfants. Une chanson populaire raconte l’histoire de trois petits enfants partis glaner dans les champs… A la nuit tombée, perdus, ils frappent à la porte d’un boucher. A peine entrés, il les tue, les découpe et les met au saloir… Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là, leur redonne la vie… Saint Nicolas devient alors le protecteur des enfants. Et dans tous les cœurs des petits et grands, il laisse une trace qui respire le bonheur !

Trouvez nous,
Contactez nous

 
On est ouvert
Avenue de la Toison d’Or, 1050 Bruxelles
info@toisondor.be