Au printemps, les Fêtes de Famille fleurissent comme les parterres de bleuets et de jonquilles, parsemant le mois de mai de touches joyeuses et de rires d’enfants. Même en petit comité, comme le préconisent les mesures de sécurité actuelles, ces fêtes sont l’occasion de se réunir et de retisser les liens. Surtout lorsque l’on se rassemble pour célébrer le pilier de la famille : Maman.

La reine des fêtes de famille : la fête des mères

Les premières traces de célébration en l’honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l’honneur de Rhéa (ou Cybèle), la grande mère des dieux et notamment mère de Zeus. Ce culte était célébré aux Ides de Mars dans toute l’Asie Mineure. Une fête religieuse romaine célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia (« matronales »). Au xve siècle, les Anglais fêtaient le Mothering Sunday, d’abord au début du carême puis le quatrième dimanche du carême. En 1908, les États-Unis développent la Fête des mères moderne telle qu’on la fête de nos jours, en instaurant le Mother’s Day, en souvenir de la mère de l’institutrice Anna Jarvis. Le Royaume-Uni adopte à son tour cette fête en 1914, puis l’Allemagne l’officialise en 1923. D’autres pays suivent comme la Belgique, le Danemark, la Finlande, l’Italie, la Turquie ou l’Australie.

En Belgique, la Fête des Mères est traditionnellement célébrée le 2ème dimanche de mai.

Famille heureuse fête des mères

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cette info

Partagez cet article dans le monde entier